raketkanon

Concert | 15.- / 10.-

triumph of chords #4

raketkanon crazy noise rock (b)
foxhound psych-folk (it)
mouche-miel math-core (ch)
 

Salle (portes: 21:00)

Concert à 21:30

Entrée: 15.-
AVS et membre: 10.-
Abo jeune: 5.-
pré vente 15.- ici


Liens:


raketkanon

foxhound

mouche-miel

Raketkanon:

 

Au plus profond de son cœur, dans la petite ville médiévale de Gand, pour être précis, la Belgique recèle un sombre secret. Vous ne le savez peut-être pas, mais cette ville pittoresque et sans prétention abrite l'un des groupes de rock les plus bruyants, les plus sombres et les plus progressifs au monde. C'est vrai, la Belgique possède une arme sonique secrète de destruction massive, et son nom est Raketkanon.

 

Raketkanon: cela signifie Rocketcannon en flamand. Mais Raketkanon ne chante pas en flamand. Les Raketkanon parlent leur propre langue, celle des cris et des cris étouffés, des vagues de riffs roulants, des paysages sonores en couches synthétisées, des rythmes électroniques dystopiques et des grooves hypnotiques. Les Raketkanon parlent la langue de la musique comme vous n'en avez jamais entendu parler auparavant, et pour leur dernier album, ils ont réappris un tout nouveau dialecte.

 

 

------

Mouche-Miel:

 

Mouche-Miel, c’est des riffs crades, des feintes rythmiques, des harmonies dissonantes, et des grooves à s’en casser la nuque. Appelez ça comme vous voudrez: math-metal, stoner-vitaminé, funkydjent, démerder-en-bas-l’talus-core … bref d’la chie. Les p’tits coups tout rapides sur la caisse claire et les 28 amplis du groupe Imérien vous feront oublier qu’ils ne sont que 2.

------

Foxhound:

 

Foxhound est le projet solo de Petardo Slavina (Indianizer, Love Trap, Talky Nerds) qui consiste en une guitare, une voix et des effets psychédéliques. Ses chansons originales parlent d'amour, de mort, de phobie et de folie. Tu t'es déjà perdue dans la forêt ? Avez-vous déjà été un renard hanté par un chien de chasse ? Avez-vous déjà essayé d'être quelqu'un que vous n'avez jamais été auparavant ?


Un voyage intime et intérieur à travers les cauchemars et la joie. Comme si Johnny Cash était sous acide.