orso

Concert | 15.- / 10.-

shapes of distortion

orso post hardcore
bunkr math rock
no more waiting hardcore punk
octopoulpe one man hardcore band
 

Salle (portes: 21:30)

Concert à 21:00

Entrée: 15.-
Membres: 10.-
Abo Jeunes: 5.-


Liens:


orso

bunkr

no more waiting

Shapes=formes.

Distortion=Distortion.

Ça va faire VRAOUM.

 

|||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||

 

ORSO (Lausanne-CH)

Toc toc toc, voilà l’ours, l’Orso en italien. La peau de l’ours transalpin remis en liberté après une longue carrière au cirque sert de parure aux cinq membres du groupe rock-métal éponyme lausannois, créé en 2015.
Surgi des restes encore chauds de formations comme Kruger ou June DeVille, arpentant plaines et forêts solitaires, l’ursidé Orso n’a ni dompteur ni maître. C’est pour ça qu’il n’a pas de chanteur. Essayez de vous en approcher. Mais s’il vous voit, il faudra rester figé pour espérer ne pas provoquer son instinct sauvage.
La musique lente et massive de la formation instrumentale - trois guitaristes, un bassiste et un batteur - est teintée de sombre mélancolie.

 

|||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||

 

Bunkr (La Chaux-de-Fonds-CH)

Le duo Bunkr naît en 2014 à La Chaux-de-Fonds. La contrainte d’être deux leur permet de sortir de leur zone de confort, en expérimentant des sons et des structures musicales étranges. Leurs inspirations sont très différentes, de Cult of Luna à Coltrane en passant par Gainsbourg. À partir de là, ils explorent la musique en essayant de trouver un terrain commun, tout en faisant ressortir les sons qu’ils aiment: de gros riffs gras, de l’ambiant hypnotique, de la noise dégueulasse.

Selon Jonathan Nido (Coilguns/Closet Disco Queen): "Un autre duo d’imbéciles composé de Iannis «musclor» Valgini à la batterie et Kevin «L’allumette onctueuse» au son de guitare aussi épais que sa tignasse pornographique. Ça n’a évidemment pas plus à voir avec le talent qu’avec l’odeur d’aisselle si délicieuse de Iannis «Vulvor» Masclini. Ce qui est sûr c’est qu’ils envoient un sérieux pâté en live, dur à dire exactement ce qu’ils branlent; il y a de la guitare, de la batterie et c’est super!"

 

|||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||

 

No More Waiting (Clermont-Ferrand-France)

No More Waiting, c'est du hardcore-punk qui nous vient directement de la région des Volcans d'Auvergne.

 

|||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||||

 

Octopoulpe (Séoul-Corée du Sud)

Né dans un "fish tank" à Seoul, Octopoulpe est une créature à moitié nu qui joue de la musique tentaculaire, entre le math-rock et le punk-hardcore. Grâce à ses multiples tentacules, il peut jouer de la batterie et contrôler en même temps tous les autres instruments et ses projections vidéos.