les océanautes

Cinéma

cinéclub - mois du film documentaire

les océanautes
exploration sous-marine (can-fr 2005) 0h52 réal. jérôme scemla
la fièvre des particules mystères de l'univers (usa - 2013) 1h39, réal. mark levinson, david e. kaplan
la fabrique du cerveau neurosciences, cerveau artificiel (fr - 2017) 0h53, réal. cécile denjean
présence : dr. valentin schmutz, doctorant en neurosciences computationnelles
 

Salle (portes: 15:30)

projection à 16:00


Chère amateur du 7ème art, et autre cinéphile en tout genre, en ce jour sacré de repos hebdomadaire nous avons le plaisir d'accueillir la 11ème édition du Mois du film documentaire. Une fois n'est pas coutume, le festival prend  possession des lieux et vous invite à venir découvrir ces dernières et génialissime trouvailles.

 

Réunis sous le thème de la science, votre hôte culturel vous projettera une rigoureuse sélection de 3 films, issue d'une étroite et passionnante collaboration entre le Mois du film documentaire et le Cinéclub du SAS.

 

Après les projections, vous pourrez poser toutes vos questions lors de la discussion animée par Valentin Schmutz, doctorant en neurosciences computationnelles.

 

Et pour palier aux soucis gustatifs de vos papilles, et combler le trous noir grandissant dans votre estomac, nous vous proposons de partager un repas chaud concocté par l'un de nos cuisiniers en chef !

 

Science variable : trilogie scientifique !


16H00 - La fabrique du cerveau - neuroscience et cerveau artificiel (FR - 2017) 0H53, réal. Cécile Denjean

Séance en présence du Dr. Valentin Schmutz, doctorant en neurosciences computationnelles

 

Dans les laboratoires du monde entier, la course au cerveau artificiel a déjà commencé. Enquête sur ceux qui tentent de transformer l’homme en être digital afin de le libérer de la vieillesse et de la mort. La science-fiction a inventé depuis longtemps des robots "plus humains que l’humain", ce fantasme est-il près d’advenir ? Aujourd’hui, des neuroscientifiques et des roboticiens se sont donné pour objectif de créer un cerveau artificiel capable de dupliquer le nôtre. Leur but : extraire l’ensemble des informations "programmées" dans notre cerveau pour les télécharger dans une machine qui nous remplacera et vivra éternellement. Rêve ou cauchemar ?
Du Japon aux États-Unis, pionniers en la matière, Cécile Denjean (Le Ventre, notre deuxième cerveau) enquête aux frontières de la science et de la fiction, sur des recherches aux moyens démesurés.

 

Trailer >>

après avoir ouvert le liens suivant > https://boutique.arte.tv/detail/fabrique_cerveau veuillez cliquer sur "bande annonce" en dessous de la jacket du film !

 

 

:::::::::: pause – pipi, boire, fumer, papoter

 

 

17H30 - La fièvre des particules - mystère de l'univers (USA - 2013) 1H39, réal. Mark Levinson, David E. Kaplan

 

"La fièvre des particules" suit, dans l'intimité, six brillants scientifiques cherchant à démêler les mystères de l'univers. A travers leurs succès et leurs échecs, nous découvrons la plus importante et fascinante avancée scientifique du monde vers l'infiniment petit... et "En quête de la matière" (52') : des schémas, des explications faciles d'accès, et une vulgarisation des concepts de physique liés à l'infiniment petit, qui décrivent notre réalité en intégrant ces découvertes spectaculaires. Avec les meilleurs spécialistes sur le Boson de Higgs.

 

Trailer >>

 

Distinctions

2013 : Pariscience - Festival international du film scientifique - Paris (France) - Prix Grand Ecran

 

 

::::::::: Zu Tisch und guten Appetit !

 

19H15 >> souper 10.- Frs l'assiette avec 1 verre offert

Menu : surprise du chef !

 

:::::::::: et on remonte voir le dernier film

 

 

20H30 - Les océanautes - exploration sous-marine (CAN-FR 2005) 0H52 réal. Jérôme Scemla

 

Recouverte à plus de 70 % par les mers, notre bonne vieille Terre demeure largement inconnue. Aujourd’hui encore, les hommes qui ont marché sur la Lune sont plus nombreux que ceux qui ont plongé à moins 6 000 mètres sous la surface des eaux ! Tout au long du XXe siècle, des explorateurs sont partis à la découverte des fonds marins, inventant de fabuleux engins pour descendre toujours plus bas. William Beebe, dans les années 30, fut le grand pionnier, qui descendit à 908 mètres dans sa bathysphère, "simple sphère creuse en acier pendue au bout d’un câble". En 1948, Auguste Piccard, physicien fantasque inventa le premier bathyscaphe autonome. Avec des moyens toujours plus performants, leurs successeurs ont repoussé les limites. Tous ont réalisé le même rêve : conquérir les abysses.

 

Trailer >>

INDISPONIBLE !

 

Distinctions :

2005 : Pariscience - Festival international du film scientifique - Paris (France) - Grand prix

 

22h00 - Fermeture des portes, dodo...