kerguelen

Concert | 15.- / 10.-

de la parole au rock

kerguelen prix de scène sas - parolier
l'effet philémon jazz / punk
vreni holzer rock
 

Salle (portes: 21:00)

Concert à 21:30

Entrée: 15.-
Membres: 10.-
Jeunes: 5.-
pré vente 13.- ici


Liens:


kerguelen

l'effet philémon

vreni holzer

"Kerguelen" est l'artiste choisi par le SAS pour son prix de scène remis lors de la médaille d'or de la chanson à Saignelégier. Il sera suivi de "L’effet Philémon" et de "Vreni Holzer", de pûres souches Jurasiennes.

 

Kerguelen parle de l’exile. Il parle de la route, et pour en dessiner les contours, Alex Wallon parcourt les gares et les ports avec un carnet et un iPad, notant des bouts de textes, mélangeant des samples. Il se nourrit dans les livres d’Histoire, passe des nuits à la recherche de documents sonores et vidéos, de témoignages… tout doit tourner autour des gens. De retour dans son home studio, il affine, enregistre des bouts de guitare, et enfin, pose sa voix. Un voyage poétique et puissant.

 

"Kerguelen signe un EP qui prend aux tripes, interroge, questionne notre frilosité face à l’innommable et au final nous offre l’une des plus belles phrases pour comprendre l’avant et détester l’après « il n’y a rien de plus beau que la lumière dans les yeux de l’homme qui voit la terre enfin après l’océan ».

 

https://www.phwrecords.fr/kln-accueil

 

-----

L’effet Philémon

Périples animaliers aux dancefloors de sable, L’effet Philémon projette
ses aventures tropicales, image par image, dans la jungle de l’afro, du
jazz et du punk instrumental. Son langage brut raconte les plages libres
d’un monde toujours mélancoliquement ensoleillé dont le destin n’est jamais
défini d’avance.

 

Marius Rivier : Drums Jérémie Magnin : Bass Félicien Donzé : Guitar

 

http://barking.ch/ai1ec_event/leffet-philemon-ch/

 

-----

 

Vreni Holzer travaille à la manière d'un peintre abstrait. S'il arrive que son propos soit parfois, accidentellement, narratif ou politique, le groupe s'attache avant tout à façonner des textures sonores. Tantôt, ces artisans-musiciens étalent leurs notes à la truelle en longs monochromes bruts, tantôt, ils esquissent délicatement, comme à l'encre de Chine, la courbe d'un lointain fragile au goût de safran. Un trait de guitare file et trace un paysage dépouillé. D'une voix de funambule, le chanteur évoque les lumières bariolées d'un lieu où s'évanouiraient, l'espace d'un instant, le blanc de l'hiver et l'odeur de la mort.

Mais comment exprimer l'évidence d'un son qui soit à la fois un goût, un souvenir, une odeur, une couleur, une émotion ? Humblement, Vreni Holzer tente une réponse par paréidolie - cette faculté humaine consistant à percevoir des formes sensées là où ne règne que la matière dispersée par un hasard aveugle - en organisant le bruit du monde pour lui conférer un supplément d'âme, inutile et (donc) beau.

 

https://mx3.ch/vreniholzer