kill the jayer

Concert | 15.-

kill the jayer - fin de résidence

kill the jayer rock (ch)
pousse-disques
 

Salle (portes: 22:00)

Concert à 22:30

Entrée: 15.-


Kill The Jayer, concert de fin de résidence!!!

 

C’est l’histoire d’un mec. Le mec en question, il s’appelle Jean-Yves Rouillon. Mais comme il trouvait que ça sonnait un peu crétin et couillon, il a fait comme beaucoup d’autres et s’est choisi un nom d’artiste : ce sera Jayer. Il fait ses premiers pas sur scène en tant que guitariste-chanteur de reggae avec Los Bedjellòu et de rock avec Miscellaneous, avant de monter d'un cran en intégrant le groupe qui accompagne le rappeur Sim's, pour qui il compose la majeure partie des titres de ses deux derniers albums. La mayonnaise prend et la belle aventure se poursuit jusqu’en 2015 avec une apothéose sur la scène Club Tent du Paléo Festival de Nyon.

Le groupe se dissout alors, et si Jayer accompagne toujours régulièrement Sim’s dans sa formule trio plus calme, le mec aspire de plus en plus à monter un projet solo et à défendre sa vision d’un rock mâtiné de mélodies pop. Jayer se teste dès lors en se produisant en solo guitare-chant sur plusieurs scènes de l’Arc jurassien. Les particularités et l’originalité de son univers musical sont appréciées de toutes parts. Sa voix rocailleuse reconnaissable entre toutes et son jeu de guitare virtuose issu du blues rock mais ouvrant sur des colorations diverses font mouche. Le problème, c’est que le mec n’aime pas jouer seul, et il cherchera rapidement à s’entourer d’un groupe solide pour mieux mettre en valeur sa musique dans toutes ses potentialités. Ce sera chose faite début 2017, avec la constitution de Kill The Jayer.

Kill The Jayer, c’est donc le nom qui a été choisi pour le groupe, en forme de clin d’œil à l’adage historique du rock’n’roll cher à The Who « I hope I die before I get old » (en français « plutôt mort que vieux »). Afin de l’accompagner sur scène et en studio, Jayer s’entoure de vieux baroudeurs bien connus de la scène jurassienne : Benoît Chételat à la guitare (Carma Star, Christophe Meyer), Yann Etique à la basse (Los Bedjellòu, The Dining Dead) et Jess Montini à la batterie ([BPM]). Très vite, le répertoire se met en place avec les compositions que Jayer tire de sa besace. Le style est donc résolument rock, parfois doux, parfois tempétueux, où la puissance des riffs de guitare est contrebalancée par des refrains mélodiques à tendance pop. Le groupe est fin énervé pour se jeter dans l'arène et présenter son premier EP au public !